Personne n’a regardé votre vidéo d’entreprise ?  C’est normal !

Une vidéo d’entreprise qui vous a coûté plus de 5000 eur et qui ne vous rapporte rien à part 50 vues sur youtube (dont la moitié par les membres de votre personnel) ?  ça fait cher la vue non ?

Voici comment éviter cela …

CEDRIC BORN

Dans cette article, je décris les 5 erreurs qui font que les PME n’obtiennent pas les résultats attendus lorsqu’elles utilisent internet pour communiquer. Je propose également des conseils pour résoudre ce problème.

Si vous n’avez pas le temps de lire ou que vous avez une question précise. Contactez-moi, je serai ravi de vous aider.

Pourtant toutes les statistiques montrent que la vidéo est le meilleur moyen de communiquer sur internet :

5 erreurs à éviter pour rendre votre communication vidéo profitable

1.  Ne créez pas du contenu pour une audience captive !

J’adore l’idée d’une « audience captive », genre on attache des gens à leur chaise et on les obligent à visionner notre contenu … un peu comme des prisonniers, des élèves dans une classe, des employés qui assistent à une conférence, … et par extension toute les situations où les gens sont « obligés » de faire attention à notre contenu.  Même si les audiences captives existent encore, elles sont très rares sur internet et sur les réseaux sociaux.

Notre conseil :

Analysez votre audience cible pour savoir ce qui est important pour elle.  C’est uniquement quand vous l’aurez comprise que vous serez en mesure de lui proposer du contenu qui l’intéresse.  Vous ne serai plus dans la position du parent qui essaie de faire boire de la soupe à son enfant parce que « c’est bon pour sa santé », mais c’est votre enfant qui vous demandera s’il peut avoir encore un peu de soupe car il adore la soupe aux brocolis. 

2. Evitez d’être trop long … en tout cas au début !

D’après les études les plus récentes, lorsque vous communiquer sur les réseaux sociaux, vous disposez de 4 à 7 secondes pour accrocher votre audience avant d’être zappé.  7 secondes c’est court quand on veut faire passer un message.  La seul façon d’y arriver, c’est de parler à une personne en particulier et non à tout le monde. Puis il faut lui parler  du problème qui la préoccupe le plus et lui montrer qu’on a une solution pour elle.  Du coup, les vidéos génériques dans lesquelles on essaie de « parler au plus grand nombre » en disant qu’on est capable de régler « tous les problèmes de la terre » ont peu de chance d’accrocher la moindre audience.  Malheureusement, c’est pourtant le mode de communication utilisé par 90% des PME.

Notre conseil :

Définissez votre marché de niche. Comprenez ses besoins, ses attentes, ses préoccupations majeures. Ensuite, établissez des hypothèses et testez ces hypothèses avec différentes accroches. Vous avez trouvé un accroche qui fonctionne ? Merveilleux ! Maintenant vous avez gagné le droit d’expliquer comment vous pouvez aider ce « client potentiel » que vous prétendez pouvoir servir.

3.  Ne soyez pas le maillon faible !

La communication sur internet, c’est un peu comme une chaîne de vélo. Si tous les maillons sont présents et bien à leur place c’est super et on avance, mais s’il en manque un ou qu’ils ne sont pas à leur place, on n’avance pas ou on déraille. Si je continue l’analogie je peux dire que ne « pas avancer » c’est « ne pas réussir à attirer de nouveaux clients potentiels » et « dérailler » c’est un peu comme « d’avoir épuisé tout son capital avant d’avoir obtenu des résultats satisfaisants ». De notre expérience, et même si ce but n’est pas toujours aussi clairement défini, plus de 90% des entreprises qui s’engagent dans un processus de communication digitale, le font dans l’espoir de vendre plus et mieux.

Notre conseil :

Il faut penser votre stratégie de communication digitale comme une chaîne et vous assurez que toutes les étapes sont effectuées correctement.

 

 

Chez Icone.Media, nous utilisons la chaîne suivante :

Analyse Marketing Complète

Pendant cette phase nous analysons en profondeur votre entreprise, vos produits, votre marché, vos clients actuels, la concurrence, votre message, et établissons avec vous la stratégie idéale.  Pendant cette phase votre intervention est indispensable.

Création des contenus

Sur base de l’analyse et de la stratégie décidée, nous allons créer les contenus pour vos publicités et pour votre page de vente.  Notre objectif est de créer plusieurs contenus différents afin de pouvoir évaluer lesquels seront les plus performants en matière de conversion.

Distribution et optimisation

Nous allons ensuite distribuer le contenu créé et obtenir les premiers résultats.  Nous serons alors capable d’établir si l’approche envisagée est la bonne.  A ce stade, nous cherchons à convaincre au minimum 3 clients sur votre marché cible. Ce sera notre POC (Proof Of Concept)

Validation POC et Scaling

Une fois qu’on aura validé notre méthode pour au minimum 3 clients, on va l’optimiser en ajustant les contenus et la distribution avant de passer à la phase d’amplification.  Durant cette phase on va reproduire à plus grande échelle ce qui fonctionne tout en recommençant la boucle pour s’assurer qu’elle reste valide.

4.  N’économisez surtout pas sur la distribution !

Admettons que vous avez bien analysé votre audience, votre marché de niche et ses besoins. Admettons que vous avez réussi à créer du contenu vidéo qui les fait vibrer. Ne faites pas l’erreur d’attendre que votre audience trouve votre contenu. Achetez de l’audience. Beaucoup trop de PME pensent encore que le simple fait d’avoir une page Facebook ou un site internet va leur amener du trafic. Malheureusement ce n’est jamais le cas. C’est un peu comme d’ouvrir une boulangerie et d’espérer qu’il va y avoir du monde à l’ouverture alors que vous ne connaissez personne dans le village, que vous n’avez fait aucune publicité et que votre électricien n’a pas encore eu le temps de finir l’éclairage du magasin (et donc qu’il fait tout noir). Peu de chance que quelqu’un entre.

Notre conseil :

Il y a deux façons d’acheter du trafic sur internet: 
  • en y passant du temps : dans ce cas vous utilisez Facebook, Instagram, LinkedIn … pour entrer en contact avec des internautes qui semblent faire partie de votre marché-cible.  
  • en achetant du trafic sur des plateformes de distribution (Google, Facebook, …).  

Choisissez l’option la mieux adaptée à votre situation mais choisissez-en une !

5.  N’arrêter pas avant d’avoir commencé !

Une vérité que les statistiques sur la communication digitale oublient souvent de mentionner c’est que lorsqu’on se lance dans ce processus, il faut toujours du temps avant d’obtenir des résultats. Simplement, parce qu’il faut du temps pour valider ou rejeter nos hypothèses concernant notre marché et ses attentes. Trop de PME misent sur des actions « coup de poing » ou « promo choc ». Le problème c’est que vu la surabondance d’offres similaires à la vôtre, il est très difficile de passer au dessus du bruit, à moins d’avoir une offre qui sera tellement intéressante pour votre client qu’elle vous fera perdre de l’argent. (Pas sûr que c’est ce que vous cherchez ?)

Notre conseil :

Inscrivez-vous dans une démarche quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle.  Créez régulièrement des contenus peu coûteux afin de testez vos hypothèses.  Utilisez la force de distribution et de ciblage de plateformes comme Facebook et Google pour rapidement écarter les idées qui ne fonctionnent pas.  Vous ferez des erreurs, mais vous apprendrez tellement que vous finirez par optimiser suffisamment votre tunnel de vente pour qu’il devienne (hyper) rentable.  C’est la somme de nos actions imparfaites qui nous aide à réaliser nos objectifs. 

Si vous ne voulez pas jeter votre argent par la fenêtre, ne créez pas de VIDEO pour vendre votre produit ou service ! 

à moins d’avoir mis en place les 4 phases dont nous avons parlé au point 3.  Bien sûr, si votre seul but est de créer une belle vidéo pour flatter votre égo et que le résultat ne vous intéresse pas, là c’est différent 🙂 

Une vidéo vide de sens et dont la forme et le message ne sont pas adaptés à l’audience cible sera toujours vide de résultat.

Bon, assez bavardé, c’est le moment de passer à l’action !

Vous avez besoin d’aide ? L’assistant virtuel de GOOGLE a beau devenir de plus en plus performant, la seule façon pour nous d’identifier si nous pouvons vous aider à mettre en place un système de marketing vidéo efficace est de

VOUS RENCONTRER

Nous pouvons vous contacter par téléphone, par skype ou en personne.  Lors de cet entretien, nous évaluerons ensemble : 

  • Quelle est votre situation actuelle
  • Ce que vous souhaitez accomplir
  • Les ressources dont vous disposez
  • Si votre business à quelque chose à gagner en optant pour le marketing vidéo

Nous pourrons également répondre à toutes vos questions pratiques.

Toujours pas convaincu  de l’utilité du marketing vidéo ?

Lisez cet article  et découvrez pourquoi Monday.com a augmenté son budget Marketing Digital (et video) de 30K à plus d’un million de dollars par mois !